Salon de la guitare à la Bellevilloise (Paris) | Just you and my guitar - Le blog à six cordes
R0019629

Salon de la guitare à la Bellevilloise (Paris)

Il y avait Guitares au Beffroi (Montrouge) avec son « Festival international de guitares » ainsi que le salon Graines de Guitares  en Seine-et- Marne mais force est de constater que la capitale manquait d’un rendez-vous bien à elle. C’est désormais chose faite grâce aux efforts de Jacques Carbonneaux (LaGuitare.com) et François Vendramini (luthier). On vous propose donc une revue rapide des forces en présence qui ont attiré mon attention, tout en demandant à ceux que j’aurai oublié (Franck Cheval,Christophe Grellier, Mike lewis, Chatelier…) ne pas trop m’en vouloir : la page Facebook du présent site les a souvent honoré, notamment lors de la précédente édition de Guitares au Beffroi.

Les acoustiques

On commence avec Thomas Fejoz, incontournables parmi les jeunes luthiers français de la « 3ème génération » (années 2000) selon l’esprit des organisateurs du salon. Il travaille près de Valence.

R0019661

Shaï Sebbag (qui joue régulièrement un de ses modèles) était présent pour présenter quelques guitares de différents luthiers.

R0019667

Parmi les jeunes luthiers de la « 4ème génération », Florian Jégu (Bretagne) est un habitué de ces rendez-vous.

R0019640

Les modèles exposés par Richard Baudry brillent par leur variété et leur finition toujours exemplaire. Il est installé depuis 2001 dans le Nord.

R0019648

On a aussi pu contempler chez lui une magnifique Dreadnought assez fidèle au standard établi par Martin au cours des années Trente.

R0019616

Le palissandre de Madagascar et le filet en « herringbone » nous renvoient au légendaire modèle D-28 de la marque américaine.

R0019617

On a éteint lumière pour contempler un bel épicéa et son motif « bear claw » (chenillé comme on dit ici) sur un modèle OM.

R0019618

Les instruments fabriqués par François Vendramini (il fabrique aussi des modèles électriques) se remarquent par leur sobriété pourrait-on dire. Son revendeur parisien ne les garde en général pas très longtemps. Une merveille d’équilibre et de chaleur. On a l’impression de jouer une guitare de plus de 50 ans !

R0019633

La caisse de ces deux modèles réalisée en noyer, une essence fréquemment employée par notre artisan.

R0019632

La mode des ouvertures sur les éclisses ou sur le haut de la table a quelques fidèles représentants.

R0019625

Cela peut être utile pour loger facilement l’électronique du système d’amplification.Les deux modèles sont fabriqués par Fred Mons (Kopo Guitares) situé en Bretagne.

R0019626

On peut pratiquer des ouvertures selon les goûts du client mais celles sur la partie aigüe sont quand même plus rares.

R0019627

Philippe Monneret poursuit la tradition des luthiers installés à Mirecourt avec la reprise de l’atelier Gérome en 1990. Ses modèles modèles jazz sont toujours aussi réussis.

R0019664

On reste dans l’esprit des guitares Selmer avec ce beau modèle du luthier François Druet lui aussi installé depuis peu dans l’Est de la France. Le micro flottant est un Benedetti (France).

R0019646

Vladimir Muzic fabrique des guitares depuis 2007. Ses modèles jazz sont les plus connus. A noter une gamme de médiators (15 euros pièce) dans l’esprit des Dugain et qui ont su me convaincre.

R0019623

Les modèles archtop (table sculptée) étaient également présents avec une réalisation du luthier Philippe Clain (Réunion) installé depuis 1984.

R0019620

L’électronique logée sous la plaque de protection embarque pas mal de monde pour un seul micro ! Il y a sans doute du capteur piézo là-dessous.

R0019622

Gérard Defurne (Marseille) présentait quelques beaux modèles pouvant rappeler les premières guitares fabriquées par Orville Gibson au début du siècle dernier. Il fait partie de la « première génération ».

R0019615

Ce beau modèle marque pour moi la découverte du jeune luthier alsacien  Gabin Graff. Quand on pense que notre homme est plutôt adepte des guitares électriques « solid body » comme on le verra plus loinComptez aux alentours de 5000 euros pour ce modèle 17 pouces et son barrage en X.

R0019663

Une belle trouvaille de Pierrick Brua (Montpellier) pour accéder au contrôle de volume sur un modèle archtop, un genre particulièrement apprécié par ce luthier qui s’en ait fait une spécialité.

R0019641

Les guitares durables de Jean-Yes Alquier présentent une caisse en bambou. Appréciez la fixation des cordes sur la table. La forme de ces guitares est aisément reconnaissable, que ce soit pour les électriques ou les acoustiques,  et c’est rare pour un fabricant/artisan.

R0019635

La jonction corps / manche a sans doute nécessité pas mal de réflexion…La cavité en bout de touche permet l’accès au truss rod.

R0019636

Le stand Dupont représenté par son fondateur était d’une relative sobriété en comparaison du dernier salon de Montrouge. On y retrouvait sa série phare (à mon avis) des AU et GA au rapport qualité-prix (- 2000 euros) exceptionnel. La guitare bleue est le modèle Alquier/ Fastback fabriqué par Dupont en « série ».

R0019634

Et puisqu’il n’y pas que les guitares dans la vie, citons aussi les mandolines avec une belle création de la luthière Mylène de Baudoin. Elle est située à Mirecourt (Vosges) depuis quelques mois.

R0019614

Peu de cordes nylon étaient présentes à l’exception des modèles de Gérard Audirac (Loiret) facilement reconnaissables à leur absence de rosace et leur tête ajourée tout droit sortie d’un bureau d’étude aéronautique. Signalons qu’il s’agit de l’un des plus anciens luthiers encore en activité puisqu’il s’est installé en 1976.

audirac-cathedral-2

Les électriques

Rares sont les luthiers à pouvoir être reconnaissables du premier coup d’oeil. C’est le cas de Mikael Springer avec ses modèles d’inspiration américaine. Mais à quel modèle cette guitare vous fait penser ?

R0019645

Et celle-ci ?

R0019644

L’atelier Eden Lutherie (Villemomble) était représenté par son fondateur Dider Dubosq. Il préfère les basses mais il sait à  peu près tout faire dans le domaine des guitares électriques.

R0019628

Une grosse claque avec les réalisations de chez Roadrunner (Nancy) qui équipent notamment Yarol Poupaud.

R0019629

Le modèle d’inspiration Bigsby/Merle Travis et son look 50’s est particulièrement réussi.

R0019630

Les couleurs et les matières nous revoient souvent à l’âge d’or de notre instrument préféré.

R0019631

Pour des formes plus galbées, adressez-vous donc chez Alquier et ses modèles Fastback tout en bois durables (aulne/et noyer pour le corps). L’étui qui accompagne ces oeuvres d’art est à lui seul un petit bijou.

R0019637

Contrairement aux apparences, la jonction corps manche est ici collée.

R0019638

 

Les modèles hollow body sont également très réussi. Notez la fixation « à l’ancienne » du cordier.

R0019639

Le luthier Gabin précédemment cité présentait cette guitare stratoïde très impressionnante avec sa table rapportée en noyer sur un corps en frêne. La couche de verni PU est ultra fine… étonnant ! Les micros sont des Van Zandt. Comptez environ 3000 euros pour ce modèle.

R0019662

Et il y aussi le cratère qui attire le regard. La poutre central est en érable surmontée d’un placage en ébène.

R0019649

Dans la gamme des guitares de voyage, le modèle Tour Bus (fabriqué chez Dupont) de  Sébastien Gavet trouve sa place.

R0019652

Notre homme fabrique aussi des modèles traditionnels avec une finition relic impeccable pourrait-on dire…

R0019653

On trouve aussi des modèles plus exclusifs comme la Canon.

R0019654

Quelques accessoires

Je ne me lasse pas de contempler ces mécaniques Gotoh « Stealth-Keys » ultra-légères avec moins de 80g pour l’ensemble. Le fabricant japonais les déconseille pour des guitares dont les cordes dépassent  les 20kg de pression.

R0019660

Ces mécaniques étaient montées sur une guitare électrique signée DNG.

R0019619

Les micros « made in France » Benedetti équipaient de nombreux instruments présents sur le salon.

R0019656

Il semble que tout soit ici possible pour s’accorder avec l’instrument choisi…

R0019658

Ou sa tenue de scène avec cette relecture des légendaires micro DeArmond !

R0019657

La firme est basée à Marseille et fête des cinquante années d’existence.

R0019659

Les chevalets de la marque Evertune équipaient certains modèles présentés.

R0019642

Les organisateurs ont enfin tenu à rendre hommage à un jeune luthier parisien victime des attentats du 13 novembre : Romain Nauffle (Eponyme Guitares). Que le propriétaire de l’instrument en soit remercié.

R0019655

Affiche_Salon_labellevilloise_2015-2

 

1 Commentaire

  1. Très joli compte rendu . Merci . Si je veux être visiteur sur le prochain ? Cordialement.

Laisser un commentaire